Le calorifugeage permet de garantir l’isolation thermique des conduits d’eau chaude et de chauffage et ainsi, de limiter les déperditions de chaleur. À la clé : moins de gaspillage énergétique et des économies considérables sur vos factures d’énergie. Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir à propos du calorifugeage.

Le calorifugeage : qu’est-ce que c’est ?

Le calorifugeage désigne une opération technique, qui consiste à isoler les tuyaux de chauffage et d’eau chaude sanitaire, afin d’éviter les déperditions de chaleur. Pour mieux cerner l’utilité du procédé, penchons-nous rapidement sur le principe de fonctionnement d’un réseau d’eau chaude. L’eau qui arrive jusqu’à nous est essentiellement produite loin des pièces de vie, le plus souvent dans des locaux qui ne sont eux-mêmes pas chauffés. C’est pourquoi, en raison de la longueur du parcours, mais aussi du manque d’isolation des tuyaux, cet acheminement de l’eau en direction des émetteurs de chauffage peut être à l’origine d’une perte de 20 % des calories de l’eau chaude (tout de même !)

💡 La calorie correspond à la quantité de chaleur qui permettra d’augmenter la température de 1 gramme d’eau de 1 degré. Pour faire simple : le passage de l’eau dans la tuyauterie est à l’origine d’une perte du “pouvoir chauffant” de l’eau.

Pour compenser cette déperdition calorique, nous aurons donc tendance à augmenter la température des chauffages de la maison et donc, à consommer davantage d’énergie, ce qui fait grimper en flèche le montant de nos factures. C’est pourquoi, l’isolation du ballon, comme de la tuyauterie, est vivement recommandée dans les locaux non chauffés (cave, garage).

Pourquoi le calorifugeage est essentiel ?

L’opération de calorifugeage a pour but d’isoler les tuyaux d’eau chaude sanitaire et de chauffage. Il s’agit d’une technique simple, qui consiste à enrober les conduits d’un matériau isolant et d’une gaine calorifuge. À la clé : une meilleure maîtrise des températures et des économies sur les factures d’énergie, de l’ordre de 5 à 10% par an.

En fonction des problématiques rencontrées, plusieurs dispositifs peuvent faire l’objet d’un calorifugeage et notamment :

  • Les canalisations d’eau chaude et d’eau froide ;
  • Les tuyauteries ;
  • Les installations dans lesquelles circulent les fluides caloporteurs, comme les chaudières ;
  • Les citernes et réservoirs.
Besoin d’un calorifugeage : comment le savoir ? Vos factures sont trop élevées et vous soupçonnez un défaut d’isolation de vos canalisations ? Vous pouvez solliciter un professionnel afin de procéder à un diagnostic de performance énergétique (DPE) de votre logement. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) collectif est d’ailleurs une obligation pour les copropriétés petites ou moyennes, ainsi que les habitations collectives en mono-propriété. Cet audit pourra vous indiquer s’il convient ou non de procéder à un calorifugeage.

Comment fonctionne le calorifugeage ?

Le calorifugeage est une opération plutôt simple à réaliser. La durée des travaux de rénovation peut toutefois varier en fonction de la zone à isoler, puisque certaines installations de canalisations peuvent s’étendre sur plusieurs kilomètres. La manœuvre peut donc durer quelques jours ou plusieurs semaines dans le cas d’un réseau de canalisations particulièrement dense. Les étapes restent néanmoins identiques :

  1. Avant de s’atteler au calorifugeage, le professionnel doit procéder à une vérification minutieuse de l’état des conduits concernés. Tout est analysé, du diamètre extérieur des tuyaux en passant par leur conductivité thermique. Ces observations seront essentielles dans le choix des matériaux qui seront utilisés.
  2. Qui dit pose, dit également dépose. En effet, il se peut que l’ancien matériau isolant soit encore présent. Il convient donc de le retirer avant de pouvoir procéder à l’installation d’un nouvel isolant.
  3. En fonction du matériau isolant choisi, celui-ci peut être projeté sous forme de mousse ou être posé via un système de coquille. Dans ce second cas, il s’agit d’une protection qui épouse la forme des tuyaux.

Une fois l’isolation des canalisations réalisée, il arrive sur certains chantiers, notamment lorsqu’il s’agit d’un habitat collectif, qu’un examen du chantier soit demandé. Des experts viennent procéder à un examen complet de l’installation. Ils peuvent notamment vérifier la nature de l’isolant utilisé. En effet, pour bénéficier des dispositifs de primes, il convient d’avoir fait poser un isolant de classe 3.

Quels sont les matériaux isolants utilisés pour le calorifugeage ?

Les matériaux utilisés pour un calorifugeage sont généralement choisis en fonction du type de tuyau à protéger. Il peut s’agir de :

  • Caoutchouc cellulaire ;
  • Fibres naturelles (ouate de cellulose, fibre de bois, etc.) ;
  • Laines minérales (laine de verre ou laine de roche) ;
  • Mousse élastomère flexible ;
  • Mousse phénolique ;
  • Mousse polyéthylène ;
  • Mousse de polyuréthane ;
  • Perlite expansée ;
  • Polystyrène extrudé ;
  • Polystyrène expansé ;
  • Silicate de calcium ;
  • Vermiculure exfoliée ;
  • Verre cellulaire, etc.

Quel est le coût et comment financer le calorifugeage des réseaux ?

Le calorifugeage est une technique généralement peu coûteuse et rapidement rentabilisée, grâce aux économies d’énergie qu’elle permet de réaliser. Il faut compter en moyenne entre 5 et 10 euros par mètre linéaire. Une estimation qui dépend essentiellement du matériau utilisé.

La bonne nouvelle, c’est que le calorifugeage peut être éligible à certaines aides encadrées par l’État, pour inciter à la rénovation énergétique. En effet, ces travaux d’isolation permettent d’économiser de grandes quantités d’énergie et donc, de rendre le secteur du bâtiment moins émetteur de CO2 ! Avant d’entamer ce type de travaux, n’hésitez donc pas à vous renseigner sur :

  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • Les aides des fournisseurs d’énergie (dispositif CEE) ;
  • La TVA à taux réduit ;
  • Les aides des collectivités locales.

Il se pourrait que vous puissiez bénéficier d’un coup de pouce bienvenu, qui vous permettra de rentabiliser encore plus rapidement vos travaux d’isolation !

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]